logo

ACCOMPAGNEMENT D’ÂMES. ÉDITIONS LE DAUPHIN BLANC

 

Auteur : Marie Lise Labonté avec la collaboration de Jérome Angey

Parution mai 2009

Canada : Éditions Le Dauphin Blanc / Europe : Éditions Guy Trédaniel

Transmissions de 2005 à 2009

Comment aider son âme dans les passages de vie jusqu’à l’ultime transition.

Toute vie, toute histoire personnelle, est un passage. Et dans l’expérience de tout passage, il y a des mouvements et des transitions.

Vous trouverez dans cet ouvrage de nombreux outils pour accompagner votre âme et celle de vos proches, et ce, jusqu’à l’ultime transition.

 

 

Introduction de Marie Lise Labonté

Ce livre est le recueil d’enseignements sur l’accompagnement de l’âme pendant son
temps d’incarnation terrestre jusqu’à son ultime transition.

Il touche à la fois l’accompagnant et l’accompagné.

En tant que lecteur, vous y trouverez des informations et des méditations importantes qui
vous aideront à mieux vous préparer à vos différentes phases de transition sur Terre et à votre passage vers
une autre vie que celle-ci.

Depuis des années, en tant que psychothérapeute, j’ai accompagné mes patients dans le passage de cette
vie à l’autre vie.

Mon premier accompagnement a été celui de l’âme d’une de mes patientes de 17 ans qui a
vécu une opération de toute urgence.

Ma patiente est décédée. Je n’ai pas eu le temps de me rendre à l’hôpital que son âme m’interpellait pour que je l’accompagne.

En tant que femme et épouse, j’ai également accompagné des membres de ma famille, dont mon époux.

Dans ces moments de grâce, j’ai appris que nous sommes guidés naturellement
à dire les mots justes, à poser les gestes qui rassurent, à suivre les mouvements de va-et-vient de l’âme jusqu’à, aider la dépouille lorsque l’âme s’est retirée des plans terrestres.

Ces moments, je les ai vécus comme étant un grand privilège, un grand partage aussi, où
l’accompagnant reçoit le don d’amour que l’âme libère lors de son passage vers l’autre rive.

L’accompagnement au mourant n’est pas qu’un processus psychologique, il est avant tout un geste
humain, énergétique et profondément spirituel.

L’acte d’accompagner est sacré.

C’est une grande initiation que nous, en tant qu’êtres humains avec notre part de divinité, pouvons recevoir.

Cette initiation étant de faciliter le passage, la naissance.

Nous devenons alors de sages femmes et de sages hommes qui, par notre amour
et notre connaissance intrinsèques, guidons une âme à quitter son corps physique et ses corps subtils pour
épouser son corps de lumière, la barque solaire.

L’accompagnement psychologique du mourant et de sa famille est un enseignement qui se donne maintenant dans nos universités grâce à Élisabeth Kübler-Ross.

Maintes psychologues et bénévoles le pratiquent dans les hôpitaux ou à domicile et je les en remercie.

L’accompagnement énergétique n’est toutefois pas encore enseigné, mais cela est à venir.

C’est pourquoi, après mon vécu, je fus tentée de me laisser guider à
transmettre ma connaissance sur cette expérience délicate qu’est le passage.

Depuis 2005, en tant à la fois que channel et psychothérapeute, je donne des séminaires sur
« l’Accompagnement d’âmes », où la dimension énergétique de l’accompagnement est transmise.

Je suis touchée par la transformation réelle que vivent les participants et aussi par leur témoignage.

Plus nous permettons à la mort de nous toucher, plus nous accueillons la vie dans ses multiples
dimensions.

Une âme ne quitte pas toujours facilement sa vie sur Terre. Nous sommes là pour aider au détachement, adoucir l’élévation et le dépouillement.

L’accompagnement est un geste d’humilité et d’amour sans attente. C’est un acte
gratuit, c’est un don de soi.

Je suis contente que ce livre puisse enfin naître et ainsi que la connaissance puisse se partager.

Avec amour

Marie Lise Labonté

 

 

Avant-propos de Jérome Angey

Lorsque, pour la première fois, j’ai assisté à un enseignement en transmission, ce fut un révélateur,
cela a modifié ma vision de la vie et le quotidien dans lequel je m’étais installé.

Le niveau de conscience partagé pendant les enseignements éveillait des parties de moi-même qui
sommeillaient.

Comme un voile qui se soulève en éclairant desdimensions occultées, se révélait, dans mon imaginaire, la
valeur des potentialités pressenties mais jamais exprimées.

En cet espace d’accueil et d’inconnu, le cœur plein de reconnaissance réagit en créant une expansion dans sa capacité d’amour pour soi.

Dans ces moments sublimes, les fausses identités, les croyances, les jugements et les peurs disparaissent.

Seuls demeurent les qualités, l’estime et le sentiment de pouvoir vivre l’aventure humaine en partageant le
meilleur de soi.

Ces instants savoureux, ces états de félicité que tous connaissent sous une forme ou sous une autre sont des
promesses de notre devenir.

Entre temps, dans le mouvement du pendule, les lumières perçues révèlent aussi les zones d’ombres et le
travail à accomplir pour se libérer.

Nous percevons notre pouvoir de transformer les aspects de nous-mêmes qui portent les blessures, qui
activent les souffrances et nous interpellent sans cesse.

Les enseignements transmis dans ce livre nous aident à comprendre l’importance des phases de transition vécues naturellement au cours de l’existence.

Ces passages initiatiques d’un état de conscience à un autre nous incitent à nous détacher pour vivre pleinement la vie et nous préparer à « l’autre vie », l’ultime transition.

Selon son parcours, se manifestent parfois des tremblements de terre intérieurs qui interpellent,
bousculent et amènent à se remettre en question pour aller vers l’essentiel.

Durant ces périodes nous ressentons l’urgence de nous unifier, nous avons la sensation d’être poussés de l’intérieur pour poser un geste, prendre une décision, retrouver la vision qui nous rapproche de nos passions.

Lorsque nous répondons à cet appel des dimensions élevées de notre âme et à ce mouvement d’évolution, il nous est possible d’aller dans le sens des puissants phénomènes énergétiques qui libèrent les charges accumulées dans notre structure.

Nous lâchons prise et nous mourons aux aspects qui nous maintiennent attachés et en survie.

Accéder à cette expérience d‘union et de détachement nous permet d’aider les personnes qui, autour de nous, vivent difficilement ces phases de transitions.

Aux plans terrestres, le libre arbitre nous laisse le choix entre nourrir la densité ou la spiritualité.

Pour ce qui est des parties élevées de notre âme, celles ci ont un mandat inconditionnel de partage et de service pour transmuter la densité sur terre.

Notre multi-dimensionnalité et la structure énergétique qui nous relie à tous les niveaux de conscience, nous permettent d’effectuer cette transmutation. Nous baignons dans une matrice d’amour.

Nous sommes les porteurs de la conscience, les divins intermédiaires entre l’esprit et la matière.

Toutes les âmes sont unies. C’est dans cette conscience de la « non séparation » qu’il nous sera plus aisé de les accompagner dans l’ultime transition.

Jérome Angey

 

VOIR LES INTERVIEWS VIDÉO

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × trois =